Guide touristique d’Ischia

L’île d’Ischia mérite une visite au moins une fois dans la vie.

Le climat, la mer, la côte découpée, sa nature volcanique témoignée par les thermes, les fumerolles et les cratères volcaniques éparpillés dans l’île. Le plus célèbre est le volcan Rotaro, au nord de Casamicciola.Ischia compte plus de 60.000 habitants et elle est la troisième île italienne parmi les plus populeuses. L’origine du nom est plutôt incertaine.Quelqu’uns la font remonter au mot grec pithekos, qui signifie guenon, selon le mythe de Jupiter qui trasforma les habitants de l’île en singes. D’autres pensent au mot sémitique I-schra, qui signifie île noire.

La majeure parmi les îles Phlégréennes.
Elle est la plus grande parmi les îles phlégréennes et elle se trouve près de l’île de Procida, devenue célèbre pas seulement pour la beauté de son paysage, mais surtout pour avoir étée le lieu où l’écrivaine Elsa Morante a situé son roman, l’île d’Arthur, et pour les bombardements qui l’ont détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale.Ischia se trouve à 18 milles marines dans le Golfe de Naples et on peut la rejoindre grâce aux bacs partant tous les jours. Une traversée agréable au cours de laquelle on peut admirer le paysage qui a inspiré les plus belles chansons napolitaines.

Ischia à pied entre le ciel et la terre

[cml_media_alt id='209']ischia-island-neaples[/cml_media_alt]
Si on veut explorer Ischia, il faut tout d’abord se munir de chaussures de trekking et  vêtements commodes pour se déplacer à pied dans l’île. Il ya plusieurs parcours à faire; le plus connu longe le littoral et il va du port jusqu’au château aragonais (environ 4heures). Le long du parcours on peut admirer la Casina Royale, résidence du roi Férnand de Bourbon, Via Roma, avec ses boutiques et ses cafés, la plage de Saint-Pierre, à la sable fine et noire et équipée avec des établissements de bains et des hôtels. On peut admirer aussi l’île de Procida, Vivara et le Golfe de Naples. Sur la promenade Colomb on rejoint la Tour du Moulin, ex prison et aujoud’hui siège de manifestations. Le Château aragonais est la dernière destination de ce premier parcours. Il a été érigé sur un petit îlot relié à Ischia Ponte à travers un petit pont. Il est ouvert tous les jours, à partir de 9h00 jusqu’au coucher de soleil (le ticket coûte 10 euros)

Choses à ne pas manquer
Près du château aragonais il y a le Musée de la Mer, abritant beaucoup d’instruments de navigation, instruments nautiques, pièces, photos et d’autres matériaux relatifs à la vie maritime de l’île. Il est ouvert tous les jours avec des horaires prolongés au mois de juillet et août. Un autre monument, très important et aimé par les habitants de l’île, est l’église du Secours. Il s’agit d’un des lieux les plus beaux de l’île, aimé surtout par les amoureux pour sa vue formidable sur la mer. L’église se présente avec une façade très blanche et un éscalier avec 20 marches recouvertes par des maïoliques du XVIII siècle. Pendant les jornées où il est beau et le ciel limpide, il est possible d’entrevoir  l’île de Ventotene.

Un autre monument à ne pas manquer est la Colombaia, une ancienne ville appartenue à Luschino Visconti. Aujoud’hui elle abrite un musée consacré au réalisatuer et un amphithéâtre qui peut accueiller jusqu’à 500 personnes. La Colombaia est overte à partir d’avril jusqu’à octobre, de mardi à dimanche (15h30-19h30) et le ticket coûte 5 euros. Fermée le lundi. Peu loin, il y a les jardins d’une autre villa célèbre, la Mortella. Un musée-jardin, riche en plantes tropicales et méditerranéennes, voulu en 1956 par Lady Susana Walton, femme du musicien anglais William Walton. Il s’agit d’un petit paradis où on peut s’asseoir et admirer 500 espèces de plantes. La villa et son musée sont ouverts le mardi, jeudi, samedi et dimanche (9h00-19h00) et, en été, elle abrite des concerts en plein air. (ticket 12 euros).

Loin du trafic et du chaos se trouve le Bourg Saint-Ange, une destination à ne pas manquer, avec ses ruelles, cafés, restaurants, boutiques et ses vues panoramiques. Il est la destination préférée par la chancellière Merkel pour ses vacances en été.

Les plages principales
Entre Capo Grosso et le bourg Saint-Ange il y a la plage la plus grande d’Ischia, la plage des Maronti, dans la municipalité de Barano. Environ 3 km de longueur, entre les collines et la mer. Ici se trouve la source de Cava Scura (carrière foncée), la plus importante source d’eau thermale de l’île. La plage est équipée avec des établissements de bains, hôtels, cafés et restaurants. Les amateurs des plongées adorent cette zone. La Baie de San Montano à Lacco Ameno est bien connue pour ses fonds bas et sa sable fine. Elle est en forme de demi-lune et elle est entourée par une végétation florissante. Elle est équipée avec des services touristiques. Plongé dans une aire verte de plus de 9 héctares, le parc hydrothermal de Negombo dispose de piscines thermales et centre bien-être. La Baie de la Pelaria cache une petite plage. Le sentier offre des panoramas de rare beauté. Dans la municipalité de Forio d’Ischia se trouve enfin une des plages les plus connues de l’île.
Ici se trouve aussi le célèbre Parc thermal Giardini Poseidon

Réseaux utiles
Bacs Ischia
Municipalité d’Ischia
Château aragonais
Musée de la Mer
La Mortella

Località da visitare nelle vicinanze:
Napoli – dista 45 km, 2 ore 31 minuti
Amalfi – 114 km, 3 ore
Positano – 101 km, 2 ore 54 minuti

Vota Guida di CiaoBellaItalia

Commenti

commenti

Laisser un commentaire