Spaccanapoli

Dans la partie la plus ancienne de la ville se trouve une ligne d’un kilomètre de longueur qui coupe la ville en deux.

Une rue petite et étroite, autor de laquelle il y a des maisons, activités et restaurants et des églises avec leurs clochers.C’est le lieu où Benedetto Croce vit et mourut.Les habitants de la ville appellent cette rue Spaccanapoli parce qu’elle (et on peut la voir surtout du Vomero ou de la Chartreuse de Saint-Martin ou encore du Château de Saint-Elme) coupe la ville ancienne en deux.

Du point de vue toponomyque, Spaccanapoli n’existe pas parce qu’il ne s’agit qu’un chemin formé par sept rues qui se dénouent le long du même parcours et qui partent des pieds de la colline du Vomero. La route rélie les Quartiers Espagnols et Forcella et elle comprend sept rues: via Pasquale Scura, via Maddaloni, via Benedetto Croce, via San Biagio dei Librai, via Vicaria Vecchia, via Forcella, via Giudecca Vecchia.

Le long du parcours, on peut admirer le Palais Carafa di Maddaloni en plein style baroque napolitain, érigé en 1580 par le Duc César d’Avalos. L’église de Sainte-Claire (1310), construite sur des thermes romaines du I siècle par volonté du rois Robert d’Anjou et de sa deuxième femme Sanchie de Majorque. Piazza del Gesù nuovo, avec son obélisque de l’Immaculée, en marbre blanc, au centre de la place et l’église de Jésus nouveau, en style baroque napolitain. Piazza San Domenico Maggiore, un des lieux les plus importants de Naples, avec ses palais, et l’obélisque de Francesco Antonio Picchiatti. Piazzetta Nilo, où se trouve la statue du dieu Nil, une sculpture en marbre d’époque romaine, remontant au II-III siècle. Peu loin on rejoint via Duomo, avec sa célèbre cathédrale.

Comment arriver
Métro, ligne 2, arrêt cavour; après, prendre la ligne 1, arrêt Dante

Vota Guida di CiaoBellaItalia

Commenti

commenti

Laisser un commentaire